Dans la famille écolo, je voudrais la fille. Cette dernière voulait des lingettes démaquillantes réutilisables pour ne plus jeter à la poubelle des centaines de disques de coton chaque année...

Au fait, savez-vous combien nous utilisons et jetons de coton à l’année ? Cela varie selon les personnes et le type de maquillage mais en moyenne une femme utilise 4 à 6 disques de coton démaquillant par jour, soit 180 cotons par mois ou 2160 cotons par an !

Faites le calcul, cela représente un budget de 20 à 40 euros par an en fonction de la marque que vous utilisez...

Le plus important est sans doute son poids sur l’environnement : effectivement, la culture du coton demande beaucoup d’eau et de pesticides quand elle n’est pas faite selon les principes de l'agriculture biologique. Le traitement pour blanchir le coton (naturellement plutôt couleur ivoire) requière l’utilisation de métaux lourds tels que le chrome et le plomb ainsi que du chlore et des azurants chimiques !

Bref, vous aurez compris, il était temps d'agir !

Voici donc en image la réalisation de la toute première lingette réutilisable de la famille.

lingettes 1

Pour commencer, il faut découper deux rectangles de 10 X 15 cm. J'ai utilisé un tissu coton motif "chouette" et un tissu en micro éponge de bambou.

lingettes 2

Ensuite, il faut coudre endroit sur endroit, en laissant un espace de 3 cm sur un grand côté. La couture se fait à 1 cm du bord.

lingettes 3

On coupe les coins

lingettes 4

 Et on retourne le tout par l'ouverture. Au final, la lingette mesure 8 X 13 cm

lingettes 7

Pour finir, il suffit de coudre à 0,5 cm, ainsi on n'a pas besoin de fermer l'ouverture laissée pour retourner la lingette sur l'endroit, elle sera prise dans la couture. C'est plus rapide.

lingettes 5

Côté pile

lingettes 6

Côté face

Petit calcul de budget :

J'ai acheté 20 cm en 150 de laize des deux tissus, ce qui m'a coûté largement moins de 5 euros et je vais pouvoir coudre environ une vingtaine de lingettes. Pour le tissu "chouette", je me suis fait plaisir, car j'aurais pu utiliser des chutes de tissu en coton que je garde toujours (les "au cas où"). Pour le tissu en éponde de bambou, je n'avais rien de similaire, mais j'ai vu sur un autre blog, une couturière qui utilisait du tissu coton jersey avec un côté "gratté" pour sweet.

Reste à voir à l'usage, car pour être honnête, je suis un tout petit peu sceptique sur le lavage, notamment sur les traces de mascara. Nous allons tester les premières et faire un retex !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer