En français cela donne : c'est en forgeant que l'on devient forgeron.

Ma tunique est toujours en cours. J'ai imprimé, collé, découpé le patron, il y a déjà une dizaine de jours.

patron collé

J'ai ensuite posé les différentes pièces sur le tissu et j'ai coupé. J'ai eu un peu de mal, car il y avait des motifs et le tissu glissait beaucoup. Je pense que je vais investir dans des feutres effaçables, ce sera plus facile.

J'ai ensuite monté le dos et le devant, puis cousu les manches. Je n'avais pas d'explications (dommage) mais jusque là tout allait bien.

Etape suivante le montage des manches. J'ai réalisé à ce moment là qu'il y avait normalement une manche droite et une manche gauche. J'ai du recoupé une nouvelle manche, heureusement que j'avais encore un peu de tissu, car j'avais fait deux manches identiques !

Peu de repères sur le patron, pas facile de s'y retrouver. Je me suis donc retrouvée avec deux manches en symétrie mais laquelle était la droite et laquelle était la gauche ? J'étais un peu perdue. Heureusement, j'ai trouvé tout ce que je cherchais dans ma "bible" (Encyclopédie de la couture) .

Il s'agit en fait d'une technique qui s'appelle "manche montée".

manche montée

J'ai suivi pas à pas les indications, j'ai pu repérer les manches et ce soir elles sont montées.  C'est pas trop mal, mais surtout j'ai vraiment appris quelque chose ! Je conseille vivement ce livre à toutes celles qui comme moi n'ont jamais pris de cours de couture, il est simple, clair et illustré de nombreuses photos.

En ce qui concerne le tunique, elle n'est pas finie, il reste l'encolure et les ourlets manches et bas.

Mais : Sufficient unto the day is the evil thereof !